Öland la « Côte d’Azur suédoise »

Öland est une grande île du sud-ouest de la mer Baltique. Large de 4 à 15 km, elle s’étire sur 137 km le long de la côte sud-est de la Suède, dont elle n’est distante, en son point le plus rapproché, que de 3,3 kilomètres

Öland possède des paysages qu’on ne trouve pas ailleurs et le climat y est tellement doux qu’il y pousse même des plantes méditerranéennes.

Öland est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, et se caractérise aussi par ses nombreux moulins à vent, dont seuls 350 subsistent sur les 2 000 qui tournaient au XIXe siècle. Le moulin à pivot qui tourne sur lui-même selon la direction du vent est le type de moulin le plus courant à Öland.

Jouissant d’un micro climat particulièrement doux et ensoleillé, l’île est très prisée du tourisme suédois.

Sur l’île se trouve la villa Solliden, la résidence d’été de la famille royale suédoise.

Réserve naturelle de Berjershann

Petit bijou historique patrimoine de l’UNESCO : Karlevistenen, une pierre recouverte d’un message runique au beau milieu d’un champ. Le texte écrit au XIIème siècle raconte l’histoire d’un danois tombé au combat et enterré à quelques centaines de mètres de là…

rune

Réserve naturelle de Ottenby

Magnifique réserve ou nous avons pu observer des milliers d’oiseaux et des phoques.

Eketorps

La forteresse d’Eketorp (en suédois Eketorps borg) est une forteresse de l’âge du fer située au Sud-Est de l’île d’Öland, sur la plaine de Stora Alvaret en Suède.

Elle fut construite autour de l’an 300-400, selon une architecture caractéristique des forts circulaires, probablement justifiée par le fait que le paysage est très plat et qu’une attaque peut venir de toute direction.

Réserve naturelle de Trollskogen

Cette réserve naturelle située tout au Nord de l’île d’Oland est magnifique avec ses arbres au bord de la mer Baltique

Réserve de Horns Kungsgard

Plage à Byrum

Fossile

Borgholm Castle

Sur la route

Suède

Gammelstad

La ville église de Gammelstad, site du patrimoine mondial de l’UNESCO

Sur les 71 villes-églises connues en Suède, il n’en reste plus que 16. La plupart d’entre elles sont aujourd’hui réduits à l’état de vestiges.

La ville-église était le lieu de rencontre naturel des habitants de la commune. On y convergeait pour assister aux services religieux, se recueillir et prier ; être présent aux marchés, aux séances du tribunal rural, aux assemblées communales ; mais aussi pour rencontrer des amis et des connaissances d’autres villages.

A Gammelstad, la « coutume de la ville-église »est encore pratiquée. Trois ou quatre fois par an, les paroissiens sont conviés à une fête religieuse, et au cours de la traditionnelle préparation à la confirmation à la Saint-Jean, des jeunes habitent les maisonnettes.

Parc national de Skuleskogens

Le parc national de Skuleskogen est un parc national situé dans le Västernorrland, sur la côte de la mer Baltique, dans le Nord de la Suède. Il recouvre 30,62 km2, constituant la partie orientale de la forêt de Skule.

Le parc est caractérisé par un relief très accidenté avec de nombreux sommets rocheux, dont le plus haut est Slåttdalsberget, s’élevant directement de la mer pour culminer à 280 m d’altitude.

Sundsvall

Lac Siljan

Le lac Siljan, situé au centre du Comté de Dalécarlie en Suède, est le sixième plus grand lac du pays.
Il est prisé par les touristes locaux : le bleu de son eau, le rouge de ses chalets, ses beaux points de vue et ses quelque plages en font vraiment un lieu qui mérite le déplacement.

Grannas

Les chevaux de Dalécarlie, dit de Dala :

Ce sont de petits chevaux en bois d’origine suédoise et peints à la main. Ces figurines existent dans toutes les tailles et toutes les couleurs. Le plus souvent, elles sont rouges, sculptées en bois de pin, aux motifs kurbits.

Les origines des chevaux de Dala suédois ont été retrouvées dans un sermon aux environs de l’an 1624.

Durant de longues périodes les soldats et les bûcherons travaillaient seuls dans les forêts, passaient leurs soirées à sculpter des jouets en bois pour les enfants. Ils utilisaient les chutes de bois pour créer des chevaux miniatures qui rendaient service au labeur de la ferme et au transport.

Erigés en symbole, ces chevaux font désormais parti de l’artisanat local, du patrimoine suédois, à la grande fierté de la population et des touristes qui ne repartent plus de Suède sans leur cheval de Dala.

Orsa Bjornpark

Parc magnifique très grand ou nous avons pu observer de très près les ours, loups…
De tellement près que 15 jours avant notre passage un accident mortel a eu lieu dans ce parc.

Fryksas

Falun

La mine de Falun était autrefois la plus grande mine de cuivre en Europe et était connu comme le coffre au trésor de la Suède. Le filon aurait été découvert lorsqu’un bouc serait revenu de paître les cornes rouges.

Il paraît que le cuivre recouvrant les toits de Versailles proviendrait de la mine. Mais on a aussi transformé le cuivre afin de réaliser les cloches des églises, des pièces et des ustensiles de ménage partout dans le monde. Le rouge typique des maisons suédoises est maintenant appelé « rouge de Falun » (Faluröd) puisqu’il provenait du cuivre extrait de la mine. Lorsqu’elle a été fermée en 1992, la mine était exploitée depuis 1000 ans. Aujourd’hui la mine de Falun est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Gamla Uppsala

Traditionnellement, ce lieu est considéré comme « le berceau de la Suède », même si d’autres régions suédoises comme le Västergötland prétendent parfois à ce titre.
Selon la légende, les trois tertres funéraires, le plus souvent appelés les Kungshögarna (en français les Tertres royaux), seraient les tombes de quelques-uns des premiers rois mythiques des Svear, peuple germanique de cette région qui a donné son nom au Svealand et à la Suède. Ces rois auraient règné sur ce peuple au VIe siècle et sont mentionnés par les sagas islandaises. D’après certains mythes, il s’agirait même des tombeaux des divinités du panthéon germanique : Thor, Odin et Freyr (Frö). L’archéologie moderne a pu les dater du VIe siècle et déterminer qu’il s’agit de tombeaux de chefs.

Les sagas islandaises et Adam de Brême font également mention de sacrifices rituels auxquels se seraient adonnés les Svear du Vieil Upsal. Il semble que les derniers sacrifices effectués dans cet endroit aient eu lieu en 1087 sous le règne du dernier roi païen de Suède, Sven le Sacrificateur. Il s’agissait de pendre des animaux aux arbres afin de rendre les terres plus fertiles.

Tertres royaux

Nous continuons notre périple en Suède, à bientôt.

Finlande

Hei! (salut)

Avant de passer la Frontière nous visitons le parlement des Samis (les lapons) en Norvège.
Le Parlement sáme (samis), ou Sámediggi en same, est une assemblée élue siégeant à Karasjok (« Kárášjohka » en sáme) en Laponie et mise en place en Norvège pour représenter et traiter des affaires concernant le peuple Saami (ou Lapon) de Norvège. L’Assemblée nationale norvégienne, le Storting, a en effet établi que la culture et la langue sáme devaient être considérées comme devant recevoir un traitement égal à ceux accordés aux cultures et langues norvégiennes. La minorité ethnique que constitue le peuple Sáme a été jugée particulière en ce qu’elle ne relève pas d’une immigration récente, mais qu’elle est une composante propre de l’État norvégien au même titre que les langues et cultures norvégiennes.

Le Sámediggi a été instauré pour être l’instrument de cette volonté de traitement équitable de la minorité Sáme, et est notamment compétent dans les domaines de la langue, de la culture, de l’industrie et de l’éducation. Les institutions démocratiques traditionnelles de l’État norvégien ne permettaient en effet pas de rencontrer concrètement cette politique de traitement équitable de la minorité.

Ça y est nous passons en Finlande ! et de nombreux rennes viennent déjà à notre rencontre. En effet ici c’est vigilance orange voir rouge à chaque déplacement.

Et la Finlande c’est 188.000 lacs, c’est le pays du monde à afficher la plus importante surface aquatique par rapport à ses espaces terrestres ( il faut aussi ajouter que les eaux finlandaises sont parmi les plus pures du monde) et la surface boisée recouvre 70% du pays soit une surface couverte plus vaste que tout le Royaume-Uni ou l’Italie !

La Finlande est le seul endroit au monde où vous pourrez rencontrer le vrai Père Noël.
Bien qu’il soit originaire du mont Korvatunturi dans le Grand Nord, le célèbre bonhomme tout de rouge vêtu passe le plus clair de l’année à Rovaniemi, capitale de la Laponie finlandaise, où il se fait un plaisir d’accueillir ses visiteurs quelle que soit la saison.

PLUS DE 3 MILLIONS DE SAUNAS: un record du monde par habitant !
Il s’agit là d’un domaine où la Finlande se classe carrément à part des autres pays du monde : les Finlandais sont les champions incontestés du sauna, avec les plus de 3 millions d’étuves que compte le pays, soit environ un sauna pour deux habitants ! Et chaque camping a son propre sauna.

L’ENDROIT LE PLUS SÛR DU MONDE
La Finlande est l’un des quelques pays du monde où les portefeuilles et téléphones portables perdus ont le plus de chances de revenir à leur propriétaire*. Les habitants et visiteurs s’y sentent par ailleurs en sécurité dans les squares, vastes parcs urbains et transports en commun à toute heure du jour ou de la nuit.
*(11 portefeuilles sur 12 ayant délibérément été abandonnés sur la voie publique à Helsinki et dans sa banlieue ont été retournés à leur propriétaire selon un test mené dans le monde entier à l’initiative du magazine Reader’s Digest).

LA LANGUE LA PLUS DINGUE DU MONDE*
Vous ne nous croyez pas ? Alors, essayez donc de prononcer le mot « Äkäslompolo » et vous verrez bien. Quand au mot finnois le plus long, le voici: « epäjärjestelmällistyttämättömyydelläänsäkäänköhän », dont il faut cependant reconnaître qu’il donne pas mal de fil à retordre même à un locuteur de langue maternelle finnoise !
*Tout nom commun ou propre de langue finnoise peut se décliner sous plus de 200 formes grammaticales différentes

UNE TOTALE LIBERTE de se déplacer dans la nature grâce à un droit coutumier
Concept juridique spécifiquement finlandais, le « Jokamiehen Oikeus » (littéralement, le « droit de tout un chacun ») vous permet d’aller et de venir librement où que ce soit dans les espaces naturels du pays.

LES ÉVÉNEMENTS LES PLUS DÉJANTÉS
Vous n’avez jamais entendu parler des championnats du monde de porter d’épouse, d’air guitar ou de lancer de téléphone portable ? Les Finlandais sont connus pour leur imagination et fantaisie débridée dans l’organisation d’événements et compétitions souvent plus loufoques les uns que les autres.
Qu’un événement « tienne debout » ou pas n’a finalement aucune importance : ce qui compte, c’est que chaque participant se laisse aller jusqu’à s’amuser comme un fou !

Et je n’oublie pas les 2 millions de moustiques avec lesquels j’ai noué une relation plus que charnelle.

Le parc Lemmenjoki, le plus étendu de Finlande

Saariselka

station de ski de fond et balade vers une ancienne mine d’or

Bois et hache à disposition pour faire du feu

Rovaniemi : la ville du Père Noël

Vaste centre commercial rempli de souvenirs, nous n’avons pas pris de photo avec le père Noël (ce dernier se montrant particulièrement vénal) mais nous sommes allés dans sa maison.

Parc national d’Oulanka

Korouna

Et voilà c’est fini pour nous la Finlande, superbe pays maintenant cap vers la Suède.

Alors Näkemiin! (au revoir).

Les îles Lofoten et Norvège du Nord

Cercle polaire

Le parallèle magique 66° 33’ marque cette ligne, le Cercle Polaire Arctique, au nord duquel brille le soleil de minuit. Au-dessus de la ligne, vous pouvez admirer le soleil qui offre 24 heures de lumière en été – ou les aurores boréales en hiver, si le temps le permet.

Iles Lofoten

Les îles Lofoten sont ancrées dans les eaux tumultueuses de la mer de Norvège, bien au-dessus du cercle polaire arctique. Ce joyau de nature à l’état sauvage offre des paysages de montagnes majestueuses, des fjords d’un bleu profond, des colonies d’oiseaux et des belles plages de surf.
Les caraïbes sans la chaleur !

Svolvaer

Henningvaer

Henningsvær est l’un des endroits les plus touristiques des Îles Lofoten en Norvège. Le petit port, situé au sud de l’archipel, a été construit sur un groupe d’îles au pied d’une falaise surplombant la mer. Le village est relié à l’île principale par un pont. Il a été surnommé la Venise du nord.

Eggun

Utakleiv

Andenes

Nous avons effectué un « Whale Safari », un safari aux baleines, après 9 heures de navigation sur un chalutier(sur 2 jours)nous avons enfin aperçu 4 cachalots ! et de nombreux macareux. Il fallait se couvrir : 3 paires de chaussettes, 2 pantalons et 5 pulls !

Les très grands cachalots se nourrissent dans un endroit très poissonneux au nord-ouest d’Andenes. A aucun endroit en Norvège, le « eggakaten »(canyon sous-marin profond ) se trouve si proche du bord. Andenes est donc le seul endroit en Europe du Nord où l’on est certain de rencontrer des baleines.

Skarvag

C’est le village de pêcheurs situé le plus au Nord de l’Europe. Sa population n’excède pas les soixante habitants. Il fait partie de la région du Finnmark du nord qui est aussi le territoire du peuple Samis (ou Lapons en français).

Les Samis ont en Suède, en Norvège et en Finlande (mais pas en Russie) le droit de vote dans les parlements sames, des organisations gouvernementales mises en place par les gouvernements des trois États fenno-scandinaves qui visent à faire remonter les revendications des communautés sames. Les membres de ces parlements sont démocratiquement élus par les Sames.

Et bienvenue sur les terres des rennes ! Sur la route du cap Nord, il n’est pas rare de croiser ces cervidés, qui déambulent, seul ou en troupeau, sur le bas-côté ou carrément sur l’asphalte.
Le renne est l’animal-roi du Finnmark, le comté le plus septentrional de Norvège qui s’étend sur 48 618 km2 aux confins de la Finlande et de la Russie. On recense plus de 100 000 rennes pour 75 000 habitants dans la région !

Ici, le renne, plus qu’un animal, est un symbole. Élément essentiel de la faune, le renne fait partie de la culture locale, celle des Samis.
Peuple nomade d’éleveurs de rennes, les Samis ont longtemps utilisé le cervidé pour se déplacer, se nourrir et se vêtir. Si, aujourd’hui, moins de 10 % des Samis vivent de l’élevage, l’animal reste indissociablement lié à l’affirmation culturelle de ce peuple.

Knivskjellodden au cap Nord

Randonnée de 6h aller-retour pour accéder au point le plus septentrional d’Europe.
Et c’est une distance de 2.460 km qui sépare l’extrême sud du pays (Kristiansand) et le point le plus au nord.

Sur la route