Slovaquie

Dobrý den (bonjour en Slovène),

La Slovénie et la Slovaquie sont souvent confondues, car les noms Slovenská Republika (qui signifie République slovaque en slovaque) et Republika Slovenija peuvent prêter à confusion dans de nombreuses langues. Chaque année, un poids considérable de courrier mal acheminé est à réexpédier vers la Slovénie (600 kg en 2004). Cette confusion fait que le personnel des deux ambassades se retrouve chaque mois pour échanger le courrier mal adressé.
Et nous arrivons à Brastislava.

Bratislava

Bratislava est la capitale de la Slovaquie indépendante depuis 1993, située dans le Sud-Ouest du pays, juste à la frontière avec l’Autriche (elle n’est distante que de soixante kilomètres de Vienne), où nous étions précédemment. Ville à taille humaine traversée par le Danube, la capitale de la Slovaquie nous a séduit avec son air provincial, son atmosphère méridionale et sa vieille ville aux allures de Prague et entièrement piétonne. Et en montant jusqu’à son château on jouit d’une belle vue sur le Danube mais aussi sur les Carpates car la Slovaquie est occupée aux 4/5e par la montagne.

Trnava

Et nous continuons notre voyage en visitant Trnava qui en raison de ses nombreuses églises est parfois surnommée « la Rome de Slovaquie ». Et derrière ses murailles Trnava abrite un patrimoine historique. A partir du XVIIème siècle son université lui valut d’être le centre culturel et religieux du pays. C’est ici que Peugeot à délocalisé une usine où se fabrique la 208 et la C3.

Čičmany

Et comme nous avons régulièrement besoin de grand air nous prenons la direction de Čičmany qui se situe dans les monts Strážovské vrchy. Ce petit village est très connu pour ses maisons en bois traditionnelles, peintes de motifs blancs inspirés des broderies et dentelles locales. Les décorations de style gingerbread qui couvrent les poutres en bois des maisons ont été peintes avec un mélange composé de chaux blanche. Le processus de peinture était destiné à conserver et à protéger les poutres en bois, en plus de son aspect attrayant. La coutume est supposée avoir commencé il y a plus de 200 ans, et il y a plusieurs explications telles que les coutumes folkloriques bulgares.
Une autre théorie sur la fondation du village et l’origine des décorations artisanales dit que pendant les raids Tatar au 13ème siècle, les paysans slaves locaux ont cherché la sécurité dans cette région montagneuse éloignée. Bien protégés et isolés du monde extérieur, les paysans ont établi une communauté dans la vallée et élevé des moutons et des bovins. Les femmes du village ont créé des motifs de broderie pour leurs vêtements avec des symboles folkloriques qui représentaient leur mode de vie.
Ces symboles de broderie ont ensuite été ajoutés aux maisons, peut-être dans l’espoir que les symboles apporteraient la bonne fortune aux occupants des maisons de Čičmany. Les symboles que l’on peut voir sur les maisons incluent aujourd’hui des flèches, des trèfles, des coeurs, des croix et plusieurs sortes d’animaux.
On y mange aussi de très bonne pizza pour 4 euros.

Oravský hrad

La silhouette massive et élégante de ce grand château gothique se voit de loin. Il est comme suspendu, accroché à un piton rocheux au-dessus de la rivière Orava. La plus vieille mention du château date de 1235. La tour fortifiée date de cette époque. Aux XIVe et XVe siècles est ajouté un palais résidentiel à deux ailes fortifiées par des bastions. Dans la partie la plus haute du château sont construites au XVIe siècle une citadelle et une chapelle. Au XVIIIe siècle, le château passe entre les mains d’une famille aristocratique hongroise, les Thurzo. Les intérieurs sont profondément restaurés donnant naissance au palais Thurzo au style parfaitementbaroque. En 1800, un incendie ravage le château, qui a bénéficié d’une rénovation importante en 1953-1968, mettant en avant la silhouette Renaissance du temps des Thurzo.
Et ce château vous le reconnaissez certainement si vous avez vu le « Nosferatu » de Murnau, film adapté du roman « Dracula » de Bram Stoker.

Oravka Lesna

Nous finissons notre voyage en Slovaquie en goûtant au folklore local en prenant le train musée du Orava forest railway.Il fut construit par des prisonniers Italiens lors de la première guerre mondiale. La ligne de plus de 110 km permettait de transporter du bois de la forêt d’Orava à celle de Kysuce. Aujourd’hui les locomotives diesel ou à vapeur font la joie des petits et des grands. On a même eu droit sur le trajet à une représentation théâtrale… en Slovaque. Manue vous fera une reconstitution de la pièce si vous lui demandez.

Zuberec

Et comme d’habitude nous randonnons en montagne des les Carpates à Zuberec et selon notre opérateur téléphonique, nous sommes passé en Pologne. Et on a pas rencontrer de douaniers…

On aurait pu faire aussi une balade en char

4 004 réflexions au sujet de « Slovaquie »

  1. Ping : Jordan 1s
  2. Ping : Jordan AJ 1